​Chiens et chats : attention au surpoids !

Un tiers des animaux de compagnie en France souffrent de problèmes de poids. Souvent banalisés, ils constituent pourtant un véritable fléau pour leur santé. Zoom sur le surpoids des chiens et chats.

Les causes du surpoids
Le déséquilibre entre alimentation et activité physique est la première cause de surpoids des animaux domestiques. De nombreux propriétaires donnent souvent trop à manger à leur chien ou chat en signe d’amour, de peur qu’il ait faim ou simplement parce qu’il réclame à manger. Résultat, l’animal mange trop par rapport à ses dépenses physiques. Les friandises, beaucoup trop grasses, favorisent également leur prise de poids.

En outre, la stérilisation, les maladies (diabète, hypothyroïdie…), la prise de médicaments (corticoïdes, anti épileptiques, anti dépresseurs…) ou encore le stress et la dépression sont susceptibles de prédisposer un animal au surpoids.

Reconnaître un animal en surpoids : les signes qui ne trompent pas
Évidemment, votre vétérinaire est le mieux placé pour vous aider à définir l’état de santé de votre animal. Il pourra notamment calculer son indice de masse corporelle (IMC) et déterminer son poids idéal – selon son âge, sa taille et sa race – puis le comparer à son poids actuel pour définir s’il est en surpoids ou non. Si son poids actuel dépasse de 15% à 20% le “poids idéal”, il est alors en surpoids; s’il est supérieur de 30% à 40%, il est obèse.

Par ailleurs, un simple « test » peut vous donner une idée sur la condition physique de votre chien ou chat : caressez-le sur le flanc tout en exerçant une légère pression. Si vous ne sentez pas ses côtes, c’est sans doute en raison d’une accumulation de graisse. En plus de cette manipulation, d’autres signes peuvent vous alerter : sa taille n’est plus visible, il souffre rapidement d’essoufflements, il dort davantage, ses mouvements sont lents, il a de soudaines sautes d’humeur…

Les risques pour votre animal
Le surpoids influe sur la qualité et l’espérance de vie de votre animal. S’il lui est plus difficile de se déplacer, d’effectuer des promenades ou de jouer, les contrôles chez le vétérinaire ou interventions médicales deviennent aussi plus complexes à pratiquer. Par ailleurs, les chats et chiens en surpoids s’exposent à de nombreuses pathologies : problèmes cardiaques et respiratoires, maladie cardiovasculaire, maladie ostéo-articulaire (arthrite), diabète, système immunitaire plus fragile, insuffisance rénale (calculs urinaires), insuffisance hépatique, problème de peau (engendré par la diminution du toilettage) … La santé mentale d’un chat ou d’un chien en surpoids peut également être affectée. Puisqu’il lui est compliqué de se mouvoir, et donc de se divertir, il peut souffrir d’ennui et tomber dans une profonde dépression.

Comment aider votre animal à perdre du poids ?
Commencez par vous rapprocher de votre vétérinaire qui pourra vous conseiller plus spécifiquement selon votre animal. Néanmoins, voici quelques conseils simples à mettre en place :
– changer le type d’alimentation : privilégiez les croquettes de qualité et évitez celles avec un fort taux de sucres, de glucides, de céréales ou de sous-produits animaux;
– contrôler les quantités : pesez les croquettes pour vous référer à la dose journalière conseillée sur les paquets en fonction de l’âge et du poids de votre animal. Attention, ne devenez pas restrictif du jour au lendemain ! Le manque de nourriture peut créer de l’angoisse, de la boulimie voire de l’agressivité;
– augmenter son activité physique : multipliez les sorties de votre chien et jouez avec lui pour le faire courir. Si vous avez un chat, faites-le jouer avec une balle ou offrez-lui un arbre à chat;
– utiliser des gamelles « anti-glouton » : en spirale ou labyrinthe, ces dernières limitent la prise de croquettes et obligent l’animal à prendre plus de temps pour manger.