[Vidéo] Wamine s’engage pour bien-être des chiens de la Grande Odyssée

Publié le 23 janvier 2020
chien vétérinaire LGO

© La Grande Odyssée – Benoit Diacre

Wamine soutient Aurélie Delattre, vétérinaire et musheuse de talent, et Rémy Coste, triple champion de France de mid-distance, vice-champion du monde et d’Europe, quadruple vainqueur et tenant du titre de La Grande Odyssée pour la préparation et le bien-être de leurs chiens de traîneau avec des solutions 100% naturelles !
Attaché au bien-être animal, Wamine fournit également des solutions naturelles l‘équipe vétérinaire de la course, spécialement sélectionnées pour répondre aux exigences des chiens de sport.

Découvrez dans cette vidéo les besoins des chiens de mushing et l’engagement de Wamine au travers des témoignages des champions Rémy Coste, Aurélie Delattre mais aussi Sandrine Pezard, vétérinaire en chef de la course.

Les chiens de sport sont choisis dès leur plus jeune âge en fonction de leurs aptitudes et de leur envie d’y aller, ce qu’on appelle le « will to go ».
Ils sont sujets à un entrainement dès la fin de leur croissance et à une attention de tous les jours.
Un chien de mushing en compétition peut courir un marathon quotidien, dans des conditions d’altitude et climatiques très rudes, et ce pendant une dizaine de jours d’affilée. Aussi, les organismes sont mis à rude épreuve, même si cela a lieu pour le plaisir de l’animal et dans le respect de son bien-être, et ce sans contrainte.

Leur capacité cardio-pulmonaire et leur résistance musculaire sont très développées bien plus que celles d’un athlète humain. On choisit leur alimentation avec une grande précision pour assurer aux chiens sportifs un apport énergétique de plus de 10 000 kilocalories par jour.
Sur le plan de leur santé, la moindre boiterie ou baisse de forme est prise en charge sans délai afin de garantir une récupération optimale et la poursuite de la carrière sportive des athlètes.

Toute activité sportive, qu’elle soit une pratique intensive ou occasionnelle, fait réagir l’organisme. Ainsi, le travail de préparation du corps via la nutrition, les anti-oxydants, l’échauffement, et le travail de récupération post-effort avec les massages sont essentiels pour les chiens de mushing.
Le massage musculaire permet de diminuer le risque de contractures musculaires et de drainer le réseau lymphatique pour éviter les œdèmes, et améliorer l’évacuation des toxines, radicaux libres et acide lactique.
L’usage d’un gel de massage à base d’extraits de plantes permet d’additionner à l’effet mécanique un effet chimique en agissant sur le tonus veineux.