Vivre au mieux le confinement avec son animal de compagnie

La relation que vous avez avec votre animal est importante pour votre équilibre respectif. Ce confinement est l’occasion de pouvoir créer ou renforcer le lien avec votre animal

Il faut savoir que l’espèce canine est particulièrement sensible au confinement, votre animal peut mal vivre une restriction quotidienne de ses promenades, notamment si vous habitez en ville. A l’inverse, les chats peuvent plus facilement s’adapter à un espace de vie réduit.

Une action simple et efficace est de divertir mon animal et de lui faire faire de l’exercice

Voici quelques idées faciles à réaliser :

  • Cache-cache croquettes : Prenez de petites friandises ou croquettes et cachez-les pour que votre chien ou votre chat les déniche grâce à son flair. (Attention à ne pas lui donner trop de friandises, puisque l’activité physique est réduite)
  • « Pipolino » maison : Munissez-vous d’une bouteille en plastique vide (petite ou grande, en fonction de la taille de votre animal). Rincez-la bien puis attendez qu’elle sèche. Percez de petits trous tout autour de la bouteille. Les trous doivent être un peu plus grands que les croquettes habituelles de votre animal. Remplissez-la ensuite de croquettes et refermez le bouchon. Posez la bouteille sur le sol et si votre animal a faim, il ne devrait pas tarder à comprendre le fonctionnement de ce nouvel objet !
  • Nouveaux jouets : Attachez un bout de ficelle et un bouchon au bout d’un bâton pour jouer avec votre chat.
  • Espace de loisirs : si vous un peu bricoleur, construisez-lui un espace dans lequel il pourra se réfugier et le considérer comme son propre territoire , comme une niche ou un arbre d’appartement.

Être attentif à l’apparition de manifestations éventuelles de troubles du comportement dues au milieu clos

Il est possible que votre animal ne vive cependant pas bien cette nouvelle situation. Les animaux confinés peuvent parfois devenir agressifs ou au contraire perdre tout désir d’activité, se réveiller au milieu de la nuit ou devenir malpropres.

Votre vétérinaire connait l’origine de ces troubles, il s’agit de la plupart du temps d’une baisse d’une molécule fabriquée par le cerveau : la sérotonine.
Pour pallier ces manifestations, sachez qu’il existe des solutions simples et naturelles disponibles chez votre vétérinaire, citons en particulier les plantes suivantes :

  • Le griffonia (Griffonia simplisifolia) pour remonter le taux de sérotonine dans le système nerveux.
  • La passiflore (Passiflora acarnata) pour réduire l’anxiété.
  • L’aubépine (Crataegus oxyacantha L.) pour ses effets relaxants.

Les cliniques et cabinets vétérinaires restent ouverts, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire phytothérapeute.

Promener mon animal dans les conditions actuelles avec un maximum de sécurité

Votre chien peut continuer à être promené, mais tenu en laisse pour des sorties courtes (le traditionnel « tour de pâté de maisons »).
Il n’est pas impossible que lors d’une promenade des gouttelettes de salive puissent atterrir sur votre animal si vous ne respectez pas les directives gouvernementales tant pour les humains que pour les animaux à savoir les distances de 1 mètre.

Si vous disposez un jardin, privilégiez cette option pour laisser sortir votre animal en toute sécurité en veillant à la bonne propreté de l’environnement de toute la famille.

Lavez-vous bien les mains avant et après avoir touché votre chat ou chien ou ses affaires.

Si vous le soupçonnez d’être entré en contact avec une personne malade, vous pouvez utiliser un shampoing doux au pH adapté à votre animal (demandez conseil à votre vétérinaire) auquel vous pourrez ajouter  3 gouttes d’huile essentielle de cade, moussez bien et rincez.

Garantir le suivi des soins de mon animal

De nombreux animaux de compagnie sont atteints en vieillissant d’affections chroniques qui nécessitent une prise en charge quotidienne.

Les solutions naturelles de santé participent à la gestion de ces troubles en particulier lors d’affections cardiaques, rénales, neurologiques. L’arrêt brutal de ce soutien risque de mettre en danger l’avenir de ces animaux.

Dans le même but, WAMINE continue à approvisionner les vétérinaires pour leur permettre d’assurer la continuité de ces soins. Les cabinets vétérinaires et animaleries restent ouverts et approvisionnés régulièrement en alimentation, il n’y a donc pas de pénurie d’alimentation à prévoir.

Il n’est donc pas justifié de prendre des mesures à l’encontre de vos animaux de compagnie qui pourraient compromettre leur bien-être :

  • N’abandonnez pas vos animaux
  • Ne mettez pas vos animaux dans une cage ou une pièce à part. Laissez-les se déplacer dans votre maison comme d’habitude
  • Continuez à les nourrir et à leur apporter les soins habituels.